"Bambi, une femme nouvelle", le nouveau documentaire tout en finesse de Sébastien Lifshitz !

Date de publication: 20 Décembre 2021
  • Adresse: France


Si aujourd’hui il occupe probablement la place du plus grand documentariste français, Sébastien Lifshitz ne quitte plus les écrans, ni les petits ni les grands. Et son dernier long-métrage n’y est pas pour rien.


“Bambi, une femme nouvelle” est la troisième oeuvre du réalisateur en moins de trois ans. Cette année il a été récompensé de trois césars pour son documentaire “adolescentes”. L’an dernier il signait “Petite fille” un documentaire basé sur le quotidien d’une enfant transgenre et la lutte de sa famille pour la faire accepter dans une société encore très sceptique à ce sujet, une véritable oeuvre d’art diffusée sur Arte puis sur Netflix par la suite.


Pour ce nouvel opus, Sébastien Lifshitz s’est orienté vers un projet tout particulier et pas forcément habituel au vu de son parcours antérieur. Le réalisateur nous offre une nouvelle version (allongée d’une vingtaine de minutes) d’un film qui avait obtenu quelques années auparavant le Teddy Award.  Un prix dédié aux meilleurs films célèbrant l’homosexualité au cinéma, au festival de Berlin.


Si le réalisateur à choisi le terme bambi, c’est qu’il y a une raison particulière cachée derrière tout ça. En effet, La Bambi est le pseudonyme de Marie-Pierre Pruvost. Il lui a été attribué dès sa prime jeunesse, alors qu’elle refusait son prénom de naissance, Jean-Pierre, avant de devenir l’une des premières transexuelles françaises.


Il était donc primordial pour Sébastien Lifshitz de raconter son histoire à travers un documentaire, tant il défend les difficultés d’acceptation liées à la transexualité au sein de notre société actuelle. Dans son œuvre il retrace les différentes étapes de son existence en mêlant des confessions face caméra, des images d’archive qu’elle a elle-même tournées tout au long de ses années de transition. Ainsi, le réalisateur revient en détail  avec elle sur les lieux de son enfance.


Quant aux vingt minutes supplémentaires, elles ne sont pas de trop pour embrasser ce véritable personnage de cinéma au destin hors du commun qui sera par la suite une figure mythique des cabarets parisiens et qui deviendra par la suite une professeure de français connue et reconnue.


Sébastien Lifshitz ne travaille que très rarement sans sa compère Tina Baz, c’est pourquoi une fois de plus il lui a confié le montage de son documentaire. Elle manie avec habileté les outils pour offrir au spectateur une merveille dans la fluidité du récit.
Derrière la caméra, Lifshitz prouve une fois de plus, la capacité qu’il a à écouter ainsi que son talent à faire dialoguer l’intime et le politique sans jamais forcer le trait.

Un véritable chef-d’oeuvre qui met en scène un fait d’actualité d’hier et de demain !


 



 



Vous devez créer un compte et vous connecter pour lire l'intégralité de ce contenu



Inscrivez vous ici pour lire l'intégralité

Connexion


Share by email Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+


Faire suivre l'annonce à un proche



Informations importantes

  • Figurants.com est un agrégateur d'information sur le monde du spectacle et du casting.
  • Si vous ne voulez pas que votre recherche figure sur notre site, merci de prendre contact avec nous
  • Figurants.com n'est pas organisateur, mais modérateur des informations qui sont publiées ou agrégées sur nos pages.
  • Pour en savoir plus, vous devez créer un compte sur Figurants.com
  • Vous pourrez ainsi accéder à tous nos services
  • N'envoyez jamais de documents d'identité par email : passeports, carte d'identité, permis b ou autre
  • L'accès au site et à tous ses services est intégralement gratuit pour les demandeurs d'emploi et intermittents du spectacle. Vous pouvez demander votre accès en nous écrivant via les formulaires de contact disponibles sur le site
  • Figurants collabore depuis près de vingt ans avec la seule association de France à lutter contre les arnaques aux castings (Casting Info Service)

Consultez aussi :