Les films du patrimoine : La leçon de piano

Date de publication: 19 Mars 2021
  • Adresse: France


« La leçon de piano » est un film Franco-Australo-Néo-Zélandais réalisé par Jane Campion, sorti en 1993. C’est une adaptation du rom de Jane Mander "Histoire d’un fleuve en Nouvelle-Zélande". Il est le premier et seul film réalisé par une femme, à avoir remporté la Palme d’or du Festival de Cannes.

Une femme, deux hommes, un piano, le désir, sous une mélodie entêtante et envoûtante, des images qui restent gravées dans la mémoire, des sensations qui dépassent l’histoire, des acteurs qui disparaissent derrière leur personnage, une narration qui emporte au-delà de la fin du film font de "La leçon de piano" un grand film. Palmé, oscarisé, xésarisé, en 1993 et 1994.

On y découvre Ada Mc Grath (Holly Hunter), engoncée dans ses lourds vêtements noirs du milieu du XIXe. Cette jeune femme muette, mère célibataire, passionnée de musique débarque avec Flora, sa fille âgée de neuf ans, sur une plage de Nouvelle-Zélande où elle doit épouser Alistair Stewart, un colon qu’elle ne connait que par courrier. Le voyage pour rejoindre la ferme sur les chemins boueux est difficile et Stewart préfère se séparer du piano auquel elle tient tant sur une plage. Le piano échoue chez un voisin illettré, frustre travailleur, proche des Maoris qui comprend vite que ce piano est indissociable d’Ada. Il lui propose alors un marché, regagner son piano touche par touche, en se soumettant à ses fantaisies.

Cette réalisation au sujet original est esthétiquement superbe, et le visage de l’actrice principale Holly Hunter est magnifiquement mis en valeur. Cette œuvre magistrale et très aboutie, mêle donc mélancolie, amour et musique avec originalité. "La leçon de piano", unique en son genre, joue dans la cour des grands. Véritable chef d’œuvre, ce drame passionnel réussi à faire rimer amour et piano dans une histoire bouleversante où, mélodie et émotions s’entrelacent. Emouvant, bouleversant même, ce film travaillé à l’extrême prouve une nouvelle fois qu’amour et cinéma peuvent se combiner à merveille, sans pour autant déraper dans la caricature romantique ou la vulgarité artificielle. Jane Campion ne réalise pas un pamphlet contre les conditions sévères de vie de la gent féminine à cette période, elle se penche sur la naissance d’une passion dévorante qui bouscule sans commune mesure l’ordre établi.

« Par ses paysages et son style épique, le film se rattache au genre romantique. Toutefois, je sentais qu’il fallait traiter les personnages avec réalisme. Nous ne devions à aucun moment sombrer dans le conte de fées ou le romanesque échevelé. Dans des récits de ce type, les héroïnes sont toujours d’une beauté parfaite. Je voulais que le physique très réaliste des acteurs contredise le cliché. » détaille Jane Campion.

Ce film s’inscrit totalement dans la thématique féministe de l’œuvre de la cinéaste, de ses heroÏnes marginales en quête de liberté et d’affranchissement dans un monde d’hommes. Découvrant leur nature profonde et la profondeur de leurs aspirations souvent à leur dépens. Si Jane Campion avoue adorer les sœurs brontë et en particulier, "Les Hauts de Hurlevent", c’est plus pour son atmosphère visuelle tourmentée, poussée par la fureur du climat et des éléments, que dans son traitement des personnages. Le piano devient une voix, une libération pour exprimer ses désirs. C’est une idée magnifique que cette vision d’un piano qui prend littéralement la parole, des touches blanches qui, effleurées ou tapées, viennent traduire ce besoin du corps, cette sensualité que la bouche ne peut avouer.

Nominé à huit reprises aux Oscars de 1994, "La leçon de piano" est reparti avec trois statuettes : celle du meilleur scénario original, de la meilleure actrice pour Holly Hunter et de la meilleure actrice dans un second rôle pour Anna Paquin. Le film de Jane Campion a également remporté le César du meilleur film étranger la même année.


 



 



Vous devez créer un compte et vous connecter pour lire l'intégralité de ce contenu



Inscrivez vous ici pour lire l'intégralité

Connexion


Share by email Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+


Faire suivre l'annonce à un proche



Informations importantes

  • Figurants.com est un agrégateur d'information sur le monde du spectacle et du casting.
  • Si vous ne voulez pas que votre recherche figure sur notre site, merci de prendre contact avec nous
  • Figurants.com n'est pas organisateur, mais modérateur des informations qui sont publiées ou agrégées sur nos pages.
  • Pour en savoir plus, vous devez créer un compte sur Figurants.com
  • Vous pourrez ainsi accéder à tous nos services
  • N'envoyez jamais de documents d'identité par email : passeports, carte d'identité, permis b ou autre
  • L'accès au site et à tous ses services est intégralement gratuit pour les demandeurs d'emploi et intermittents du spectacle. Vous pouvez demander votre accès en nous écrivant via les formulaires de contact disponibles sur le site
  • Figurants collabore depuis près de vingt ans avec la seule association de France à lutter contre les arnaques aux castings (Casting Info Service)

Consultez aussi :

  • Un film, une histoire : Scarface
    Un film, une histoire : Scarface
    Figuration long métrage - () - 18 Mars 2021

    SCARFACE, est un film de gangsters Américains réalisé par Brian de Palma, sorti en salles aux Etats-Unis en Décembre 1983. Si Scarface est devenu un des films les plus populaires de Brian de Palma, cela n’a pas toujo...

    Voir la news complète
  • "Force Of Nature"
    Figuration long métrage - () - 16 Mars 2021

    Un film d’action datant de 2020 est actuellement disponible sur Amazon Prime Vidéo. C’est le dernier Film de Mel Gibson à être proposé en France. L’acteur de 65 ans, ex Mad max n’occupe finalement qu...

    Voir la news complète
  • Un film, une histoire : Un monde sans pitié
    Un film, une histoire : Un monde sans pitié
    Figuration long métrage - () - 15 Mars 2021

    « Un monde sans pitié » est un film réalisé par Eric Rochant qui est sorti en 1989. Les acteurs principaux se nomment, Hippolyte Girardot, Mireille Perrier et Yvan Attal. Le film évoque une histoire d’amo...

    Voir la news complète