Sophie Marceau, vers un "come-back" au cinéma d’auteur français

Date de publication: 16 Décembre 2020
  • Adresse: France


L’actrice française de 54 ans, que l’on s’était habituée ces deux dernières décennies, à voir tourner dans des comédies et drames consacrés au grand public, vient de donner son accord à Jean Paul Civeyrac pour interpréter le premier rôle dans le prochain film du cinéaste intimiste.

La carrière de Sophie Marceau, considérée comme « La personnalité préférée des Français » prend un nouveau virage. Après avoir multiplié les réalisations populaires à gros budgets (Les Clefs De Bagnole, Lol, Anthony Zimmer, etc…) la comédienne revient au cinéma d’auteur et sera à l’affiche du prochain « François Ozon ». Une adaptation cinématographique du roman d’Emmanuèle Bernheim traitant de l’épineux sujet qu’est l’euthanasie. Elle y raconte sa propre histoire avec son père qui lui avait demandé de l’aider à mourir.

« Une femme de notre temps » de Jean Paul Civeyrac, cette réalisation à 2,7 millions d’euros est un drame psychologique et intimisme dans lequel Sophie Marceau interprétera « une commissaire de police parisienne dotée d’une grande intégrité morale. La découverte de la double vie de son mari, lui fera soudain perdre tous ses repères, et la conduira à se comporter d’une façon dont elle ne serait crue capable… »

Que de chemin parcouru depuis ses débuts à l’âge de 14 ans dans le film culte de Claude Pinoteau en 1980 « La Boum ». L’actrice s’est rapidement dirigée vers le cinéma d’auteur. Elle devient d’ailleurs, dès 1985, une comédienne assidue des créations du réalisateur Polonais Andrzej Zulawski (possession). On se souvient moins de son apparition dans, le pourtant impressionnant, casting de « Par-delà les nuages » De Wim Wenders et Michelangelo Antonioni en 1995.

S’il est un rôle qui reste gravé aux yeux des Français, c’est celui qu’elle tourne aux côtés de Gérard Depardieu dans « Police » en 1985, un film de Maurice Pialat. Durant les années 80/90, elle exerce ses talents sous la houlette de célèbres réalisateurs Français tels : Alain Corneau, Georges Lautner et Bertrand Tavernier.

Alain Cavalier, l’un de nos plus grands auteurs contemporains, qui voue un amour (cinéphile) indéniable à Sophie Marceau, déclare quant à lui en 2009 dans une émission de France Culture, que l’actrice demeure la seule comédienne à pouvoir incarner le rôle de sa femme Irène Tunc décédée en 1972 qui était par ailleurs également comédienne. Il prononce, « Je ne cesserai de rendre hommage à cette femme que j’ai découverte au cinéma quand elle avait 13 ans, elle en a 43 maintenant et elle est aussi magnifique. J’ai voulu toute ma vie faire un film avec elle. »

7 semaines de tournage seront nécessaires à la réalisation « d’Une femme de notre temps » qui se déroulera en région Parisienne et en Normandie, si la situation sanitaire le permet.


 



Vous devez créer un compte et vous connecter pour lire l'intégralité de ce contenu



Inscrivez vous ici pour lire l'intégralité

Connexion


Share by email Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+


Faire suivre l'annonce à un proche



Informations importantes

  • Figurants.com est un agrégateur d'information sur le monde du spectacle et du casting.
  • Si vous ne voulez pas que votre recherche figure sur notre site, merci de prendre contact avec nous
  • Figurants.com n'est pas organisateur, mais modérateur des informations qui sont publiées ou agrégées sur nos pages.
  • Pour en savoir plus, vous devez créer un compte sur Figurants.com
  • Vous pourrez ainsi accéder à tous nos services
  • N'envoyez jamais de documents d'identité par email : passeports, carte d'identité, permis b ou autre
  • L'accès au site et à tous ses services est intégralement gratuit pour les demandeurs d'emploi et intermittents du spectacle. Vous pouvez demander votre accès en nous écrivant via les formulaires de contact disponibles sur le site
  • Figurants collabore depuis près de vingt ans avec la seule association de France à lutter contre les arnaques aux castings (Casting Info Service)

Consultez aussi :